Hello les gens \o/

Un petit message pour vous prévenir que j’ai créé un second blog un peu plus centré sur ma passion (aka les coréens) Je continuerai à poster ici de temps en temps mais si vous voulez du rire facile et en apprendre un peu plus sur les mecs du pays du matin calme, c’est là bas qu’il faut aller:

http://fuckyeahongdaeboys.tumblr.com/

Non je n’ai pas encore fait de coma éthylique merci

Bon ça fait un peu trois plombes que j’ai rien posté et les gens veulent la suite il parait

Donc d’abords le blabla d’entrée, on est partie en gositel sorte de cité en plus propre et plus petit avec bouffe, internet, cable et electricité gratuite, son gardien pêtecouille qui parle que coréen et son étage remplie…de filles

(mais on partage la cuisine avec les mecs, j’ai d’ailleurs créé un petit vent de panique on doit être 3 blanches à tout péter dans le truc en débarquant en mini short pour me servir du riz, au final ils ont fini traumatisés et ils ont du se trouver un autre coin pour se prendre le cul les petits mignons arhem)

Donc bref maintenant on est encore plus dans le centre d’Hongdae qu’avant et tout est bien insonorisé, on a la clim et un ventilo, un frigo, une lumière blanche qui tue les yeux et te fais un teint de cadavre, bref tout est parfait \o/

Ensuite le boulot, là aussi ça se passe bien, on bosse le week end (et comme on sort le week end, on dors 3 heures par nuit pendant 48h…mais ça en vaut la peine) Les petits coreens sont cute et j’aurais juste une chose à dire, le skinship entre mec ça commence tôt…très tôt.

"Non Joon visez le prénom déjà prometteur on ne met pas sa langue dans la bouche de Ryan en public ça ne se fait pas, avoir 5 ans n’est pas une excuse”

Et ça la gagne aussi, trop la gagne même

"Yoochun tu as quasi tué trois camarades pour marquer un but c’est très bien, la prochaine fois essaye juste de pas marquer contre ton camp"

Et ça sait pas fermer sa grande bouche aussi

"Coach Mélissa ton accent il est bizaaaaaaarre" Je vais te parler en français petit con-de-privilégié-dont-les-parents-ont les-moyens-de-payer-2000 -eurospar-mois-pour-ton-école  tu vas voir non mais…

Sinon ils sont cutes, nos collègues sont extras et l’école est très belle et surtout flambant neuve

Bon maintenant les mecs, je pense serieusement à tenir une liste il commence à y avoir du monde et ça ne fait que confirmer ce que je pensais : DES.GROS.BIPOLAIRES.BRANQUIGNOLES

On va d’abord récapituler les habitués:

KDM: toujours aussi beau, toujours aussi poseur sauf que maintenant il m’allume mes clopes #ouijevaisspazzerDEPARTOUTSURCEFAIT #etjevousemmerde et il nous double la dose d’alcool dans nos cocktails (comme si on avait besoin de ça pour danser sur le bar) Il parle un anglais très correct aussi, c’est toujours un plus.

Et est ce que j’ai oublié de le dire?

IL.EST.TROP.BEAU…même quand il est train de remettre le pq dans les chiottes de la boite ou qu’il balaie le vomi d’un tient-pas-l’alcool

Et oui on va essayer de le prendre en photo

Crétasse bombasse: Qui s’appelle Dongho en fait…donc ouais on va rester à Cretasse bombasse, je développe une magnifique relation love hate avec lui à coup de je te coince dans un coin, je pars draguer un autre gars, je danse avec toi et je te roule une pelle, je passe à coté de toi sans te calculer et lui …ben il fait exactement la même chose…et on se smirke regulièrement à la gueule comme deux gros prédateurs satisfaits avant de se partager une cigarette et une danse de pouffiasse.

En fait leur bipo c’est grave contagieux…Mais bon est ce que j’ai dit qu’il était grave beau xD? Et surtout à quel point il tenait beaucoup moins bien l’alcool que moi #oualorscetaitjusteuneexcusepourdomirlatêtedansmesseins

Bon sinon dans la liste on peut rajouter Heesung, le doctorant qui se tire aux states dans deux mois et qui me sort un “on reste amis je veux pas te faire souffrir” #ouaisgarssituveux#faudraitpasquejetombeendepressiontasraison

Jonghyun le 91-line avec qui j’ai cassé le lit du love hotel (et que j’ai revu le lendemain dans la boite moi avec le gagnant de la soirée nommé Sungjun et lui avec une autre meuf…moment awkward bonjouuuuuuur) Ledit Sungjun qui était bien mignon mais que j’avais un peu attaqué pour faire chier crétasse bombasse *emotionless bitch toussa toussa*) et que j’ai revu le surlendemain alors que Cretasse me roulait la pelle du siècle…*moment awkward version 2*

Bref chasser toujours au même endroit ça apporte son lot de moment de solitude.

Et moi j’attends le jour où y en aura deux qui vont se battre xD

Enfin bon en Corée fais comme les coréens, pays du two timing ou la blanche est utilisée comme moyen de valorisation.

BEN JE FAIS PAREIL. ET MERDE.

Bon après j’ai une dizaine de mecs random mais cutes donc j’ai les numéros et avec qui je danse, pelote amicalement et boit en soirée

#ouienfaitjaiunharem

OMG! Je suis nouvelle sur Tumblr mais j'adoree ton site!! Tes anecdotes sont super drôles et biens décrites (comme si j'y étais)!!! J'espère que tu vas continuer à poster fréquemment!!

Je voudrais savoir ce que tu fais en Corée pour pouvoir te payer une année complète là-bas... moi j'économise (enfin j'essaie) depuis des années mais j'ai toujours l'impression que je n'aurai jamais assez d'argent pour payer le logement!

J’ai bossé pendant 8 mois à Subway avant de partir et j’ai trouvé un boulot très bien payé sur place ^^ Pour le logement je loge en cité u et je paye un peu moins de 200 euros par mois. Et oui faudrait que je poste plus. J’ai tellement de trucs honteux à raconter en plus. Si tu as d’autres question, n’hésite pas ^^

Et merci <3

Ipudaaaaaaaa quoi
mise en situation: Chacha et Ran' assises comme des pouilles au carrefour du Cocoon avec leur bouteille de coca en train de faire comme d'habitude (critiquer du coréeen qui passe)
chacha: P'tin le truc là qui arrive c'est un mec ou une meuf?
moi: En tous cas ça a de la vieille chaussure rose fluo...MAIS...MAIS C'EST IPUDA DES INFINITE MEEEERDE
*ledit ipuda étant à 1m de nous au tel se retourne, nous voit, nous fait un giga sourire de 200 watts*
chacha: on le suit ou pas?
moi: Non on va la jouer discrète, je vais aller acheter une glace en face toi tu surveilles
*va acheter sa glace, et en train de payer et voit Ipuda lui foncer limite dessus pour éviter 3 collégiennes de 200 kg hystériques*
moi: Non je lui coure pas après avec ma glace là...
*Ipuda s'arrête au milieu de la route, crie des grand "annyong" comme une tapette et repart en courant suivit par un pauvre camEraman tout essoufflé
Bref c'était lol...
Et en plus ces batards nous ont filmé...
photo

video

En exclu avec notre couple bonnet et son beau tshirt violet Key du milliardaire mesdames *insertfangirlscreaming*

Semaine 1: De la bipolarité coréenne

Oui je passe de jour à semaine parce que tout se mélange un peu dans ma tête maintenant (et non ce n’est pas la faute à l’alcool ni à la vieillesse merci)

Donc en gros

Le jour 2: On débarque à la guesthouse après avoir dormi quasi 12h chez le dingue (qui a ouvert la porte comme un branque le matin…taper pour prévenir il connaissait pas) On se retrouve nez à nez avec Josh sur le parvis: réaction mutuelle “HAN JOOOOOOOOOOOOSH” “HAN CRAZY FRENCH GIRLS, YOU AGAIN? LETS GO PARTY TONIGHT”

On s’installe dans le dortoir du rez de chaussé, Chacha commence à nous expliquer un peu tout avant que Josh ne le coupe dans son élan “non mais je les connais ces branquignoles, elles vont encore sortir toutes les nuits et exploiter plein de pauvres coréens” #réputationruinéemercijosh. On retrouve le portugais au passage et on décide entre européens d’apprendre le principe de l’apéro aux coréens (aka excuse pour se bourrer la tronche au soju à 5h de l’aprem’) On fait donc des jeux à boire entre staff et clients de la guest, on parle, on rigole et on finit tous en boite gratuite pour les étrangers (purée si on avait su ça avant) rempli de beaux ou les alcools sont pas chers et où la musique est bonne (bonne, bonne, booooooonne xD)

Et là j’ai encore pu réaliser la bipolarité coréenne dans toute sa splendeur. ExplicationS: Je vois un beau (nom de code: crétasse bombasse) Je lui souris, il me fait un sourire à tomber par terre et s’approche de moins *petite danse interne de la victoire, lui s’est pas enfui* On danse ensemble et soudain deux mains venues de derriere moi le pousse brusquement. Je me retourne (passablement enervée) pour me retrouver face à un nabot moche et tout content de lui EN PLUS. Bref je l’envoie chier bien violemment proprement, je me retourne: LE PUTAIN DE BEAU N EST PLUS LA.

Je pars à sa recherche et je passe donc à coté du bar et là gros flash: l’un des barman est MAGNIFIQUE. Super grand, super bien fringué,de la pomettes à donf’, la coupe de Key danns RDD, des cheveux hyper lisses et mégabrillants, il est posé contre le mur et fume sa clope comme un gros poseur au lieu de servir les clients. Crétasse bombasse oublié je m’installe direct au bar pour le matter un peu mieux. Bon le problème étant que dès qu’il me voit et qu’il pige que je le matte comme une crevarde (j’avais pas la bave aux lèvres mais quasi) il part s’enfuir à l’autre bout du comptoir cette enflure…donc je retourne danser ça prend moins la tête…

Ah oui je parlais de bipolarité…donc pour CB…je le vois à chaque soirée, c’est un habitué qui a l’air de connaître tout le monde (Key du milliardaire compris) et à chaque fois il me fait un sourire de la mort, il danse une chanson avec moi et il se tire avec des gros au revoir et parfois j’ai le droit à un bisou…sur la joue

#ohlalalajevaisfairedansmaculottedisdonc. Il kiffe à mort me casser mes coups avec d’autres gars aussi, dès qu’il y en a un qui me tourne autour, Monsieur apparait, me prend par l’épaule, me chipote les cheveux s’il pouvait me pisser dessus pour marquer son territoire il le ferait j’en suis sure et puis rien. Je sais tjrs pas son nom en plus je viens de réaliser mais bon comme il est beau et que je suis faible.

Et pour KDM il s’est enfin habitué à ma présence et surtout il a commencé à avoir assez de courage pour me matter aussi…mais quand je le regarde pas évidemment faut pas déconner non plus. Il a même trouvé moyen de rester 15 min en dessous de mon podium (alors qu’il avait franchemment rien à faire là) et à me jeter des coups d’oeil en coin tout en remettant nerveusement sa mêche en place #ouaisilcraintgraveavecsestifs et surtout après il est parti mettre un bonnet…LE MEME BONNET QUE MOI #sicestpasledestinprémeditéça

Du coup je vois bien ses yeux maintenant et lui ne peut plus me regarder à travers ses cheveux et là commence le concours de eyecontact intensif. Je m’installe au bar en face de sa tronche et je le lâche pas des yeux (après tout j’ai rien à perdre) il finit bien évidemment par le réaliser et il me regarde aussi…longtemps…ça commence bien à devenir un peu awkward donc je lui sors mon méga sourire de la mort qui tue…et là…ce connard tire sur sa clope, souffle sa fumée, me fait UN VIEUX SMIRK ET TOURNE SA TETE

#mamancestbonjeveuxlepouser. Je suis tellement choquée que j’en ai un vieux fou rire nerveux pendant 10 minutes quoi. Et du coup à la dernière soirée je l’ai bien un peu ignoré (déjà je dois gérer crétasse, un bipo à la fois merci bien) sauf qu’il était toujours au milieu de mon chemin (alors que son job c’est bien un ppeu de rester DERRIERE le bar quoi à la base) donc bon j’ai fini par me frotter l’air de rien contre lui à chaque fois (la boite est tellement pleine de monde vous comprenez bien…) Bref suite le week end prochain pour les deux branques.

Ensuite on a eu le festival de Hongik université, des tentes partout pour tous les clubs (on a été se bourrer au soju manger au club de français, c’était bien fun, on était l’ATTRACTION mes amis #oncherchelagloirelàoùonpeut

Y avait un concert avec des gens connus-que-nous-on-connaissait-pas, des battles de danse de kpop avec plein de mimis et une enorme tente-boite-de-nuit où j’ai encore pu faire connaissance avec mes amis les bipolaires (parce que entre le coréen qui m’attrapé direct pour danser et me foutre une main sur les seins 3 secondes après et le petit mignon d’à coté qui soupirait d’extase quand je lui ai frotté le bras pour m’excuser de l’avoir tapé pour ensuite faire son gros traumtisé quand je l’ai attrappé par la taille pour le faire danser…merci quoi)

Et n’oublions pas Jaejoon magnifique coréen platine aux circles lens vertes à peine majeur qui lui ne s’est pas enfui quand je lui ai foutu -violemment, le grappin dessus mais qui a préféré se tirer avec ses potes à la fin de la soirée (après avoir passé 10 min à me chercher dans la foule à la fin du concert quand même…logique quand tu nous tiens)

Je pourrais aussi finir cette note (qui ne parle que de mecs, mais bon tout le monde sait que les mecs et moi c’est une grande histoire qui ne finit jamais) par les deux beaux qui sont venus jouer avec nous à notre kaibaibo d’alcooliques en face du Cocoon, qui nous propose d’aller dans un bar et qui disparaissent pendant qu’on va pisser aux chiottes (on apprendra le lendemain par notre ami Mingyu que “je vais aux toilettes” veut dire “tu me gonfles, je vais m’enfermer dans les chiottes jusqu’à ce que tu t’en ailles parce qu je veux pas de toi”

…Bon maintenant on le sait

#maispureejaiencorebienlarage

Il serait bien un peu temps d’écrire un truc là…

Okay pour une fois nous sommes rentrées tôt (aka 1h du mat’) donc j’ai enfin un peu de temps pour faire envier tout le monde \o/

Donc…

Jour 1: le voyage, guesthouse episode 1, guesthouse episode 2

L’avion c’était long…surtout sans tv personnelle, surtout avec une mioche de 5 ans qui chiale pendant 10 heures, surtout avec un mec devant qui degueule dans son sac toutes les 5 minutes, surtout avec les hôtesses qui ne savent faire qu’une chose à la perfection: tirer la gueule. Mais bon au moins on était préparé psychologiquement à l’escale à Shanghai. Un fucking aeroport gigantesque, quasi vide où les gens sont sympas comme des portes de prisons, où on a du passer deux fois l’immigration pour à peine 2h sur leur territoire et où un gros moche à pesé mon bagage cabine avant de me tendre la main et de me gueuler dans les oreilles: TOO HEAVY, MONEY.

Je refuse, il crie plus fort, je crie plus fort, il passe au chinois, je passe au français et je bloque toute l’allée au passage en faisant des grands gestes. Il finit par lâcher l’affaire en beuglant un “OKAY NEXT NEXT” ce à quoi je réponds un magnifique “ouais ben MERCI BIEN CONNARD” et nous voila reparti dans le dédale chinois.

Bref nous arrivons à Incheon, on retrouve le bus pour Hongdae sans trop de problème, la guesthouse est aussi très facile à localiser vu qu’on a passé le cul en face du Cocoon tout le mois de septembre dernier. On monte les escaliers de la guest, je frappe à la porte…personne. Je refrappe plus fort…je shoote dans la porte en criant…ha la porte est ouverte en fait….Je rentre

C’est vide.

Et d’un coup un mec d’une quarantaine d’années surgit de nulle part en criant dans une langue non identifiée (nous arriverons plus tard à piger qu’il mélange tellement bien l’anglais et le coréen que l’on ne comprend ni l’un ni l’autre). Il m’attrape le bras, m’agite dans tous les sens en me postillonnant dans la figure et il ne m’écoute ABSOLUMENT pas quand je parle. Bref déjà 30 secondes et je veux l’assommer. Je jette un coup d’œil à la guest, bon c’est un peu le bordel, ça pue la bouffe de partout mais on fera avec…si le proprio veut bien la fermer…sauf qu’il ne sait pas.

Il parle, il parle et je dois crier en tapant du poing sur la table pour qu’il se taise (30 secondes) pour enfin lui expliquer qui je suis. Et la c’est la drame, on passe peut être 15 minutes à essayer (en vain) de se faire comprendre. j’arrive juste à piger qu’il n’a pas de chambre double en continu, qu’on va devoir changer 3 ou 4 fois de pièces ou alors on a la mezzannine dans le salon cachée par un drap…

Et tout ça en mode 90 decibels, il ne porte pas nos valises mais il nous suit quand même partout en hurlant des trucs en coréen…bref après 14 heures d’avion ma patience commence à lacher et on lui laisse nos bagages avant de partir dans Hongdae à la recherche d’une guesthouse de remplacement en urgence.

On retourne evidemment à la Hong guesthouse de l’année dernière. On sonne, resonne, reresonne. Personne. On réessaye d’autres guesthouses, certaines sont carrémeent fermées, d’autres carrément ouvertes mais…vides. Voleurs en Corée, un métier d’avenir…

Bref on finit par retourner à la Hong et s’installer sur les marches comme des grosses pouilles. Et c’est ainsi qu’un mec arrive avec ses bagages et tente lui aussi sa chance en tapant à la porte…pour que dalle evidemment. On finit par discuter sur le parvis, il est portugais, il fait le tour du monde, il vient du Japon, il reste à Séoul trois jours et après il part pour Kuala lupur, il a un nom imprononçable et son anglais est quasi parfait.

Déprimant.

Et au bout d’un moment, miracle la porte d’entrée s’ouvre sur Charlie (nom de code “Chacha”) qui nous invite à entrer, genre tout est normal, ça fait pas du tout 15 minutes qu’on attend dehors (on a pigé depuis que Chacha passe sa vie à hiberner sur le canapé du salon avec des dramas à la con en fond sonore)

Bref on explique la situation “nous pas de maison, pitié un lit merci”, Chacha nous la joue cool, pas de problème, on peut rester ici le temps qu’on veut d’ailleurs il a du sentir que je parlais de lui, il vient juste de s’asseoir sur le canap à coté de moi…dans 30 secondes il hiberne encore xD

On retourne à la guesthouse du taré pour lui expliquer la situation (après être passé au spero spera, myv’ dédicasse à ton soju oppa) et on retrouve Saori et un pote coréen avec qui on avait rendez vous un peu plus tôt et qu’on avait raté.

bref on explique la situation au branquignole grâce à Sao et son-pote-dont-je-me-souviens-plus-le-nom et on finit par se mettre d’accord, on dort cette nuit mais demain on se tire. On finit par tous les quatre aller acheter de l’alcool et se claper au playground et boire. Un coréen se ramène et au lieu de draguer trois françaises il fait des hug et du skinship avec le coréen, ils s’échangent même leur numéro et tout…bref, magnifique \o/

On termine au restaurant des pelles (où il n’y a plus de pelles d’ailleurs), le coréen parle non seulement anglais mais en plus il paye tout. On discute de choses et d’autres et on se quitte à 22h. Lyloo et moi terminons donc dans notre Ho bar 10 (où “bottes en plastique”, le serveur trop cute, n’est plus là) et on finit par aller se coucher parce que qd même ça fait bien faire 40 heures qu’on a pas dormi.